1.jpg

1848

Création de Compagnie Coloniale, ce qui en fait la plus ancienne marque de thé francaise

Compagnie Coloniale est fondée à Paris par la famille Méric.
L’enseigne s’installe au 19 avenue de l’Opéra, adresse qui restera la boutique emblématique de la marque pendant des années.

1850

Ouverture de la 1ère usine
Compagnie Coloniale

Cette usine, située rue Lesueur, entre le bois de Boulogne et l’Arc de Triomphe, emploie alors 150 hommes et 300 femmes.
Compagnie Coloniale tire à l’époque sa renommée principalement du chocolat de qualité qu’elle fabrique à raison de 2400 tonnes par an.

2.jpg

1850

Ouverture de la 1ère usine
Compagnie Coloniale

Cette usine, située rue Lesueur, entre le bois de Boulogne et l’Arc de Triomphe, emploie alors 150 hommes et 300 femmes.
Compagnie Coloniale tire à l’époque sa renommée principalement du chocolat de qualité qu’elle fabrique à raison de 2400 tonnes par an.

3.jpg

1860

Compagnie Coloniale profite de ses relations avec les comptoirs d’Extrême Orient pour s’intéresser de plus près à la culture du thé.

Alors que la vogue du thé se répand en Europe, Compagnie Coloniale consacre son énergie à rechercher et à sélectionner les meilleures variétés de thé de Chine.
Grâce à son savoir-faire de sélection des meilleurs thés et de création de recettes uniques, elle va vite s’imposer comme une marque de référence dans le paysage des thés de luxe français.

1937

À l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, Compagnie Coloniale crée Chine Extra

Chine Extra prend d’abord l’appellation Thé de Chine.
Son lancement est immortalisé par l’affiche célèbre de d’Ezy.
Il deviendra Chine Extra dans les années 1970 et trouvera son écrin dans une boite rouge aux bayadères rouges et or.

En 2017, pour célébrer les 80 ans de cette recette emblématique, Compagnie Coloniale a revisité sa boite en s’inspirant de son design d’origine.

4.jpg

1937

À l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris, Compagnie Coloniale crée Chine Extra

Chine Extra prend d’abord l’appellation Thé de Chine.
Son lancement est immortalisé par l’affiche célèbre de d’Ezy.
Il deviendra Chine Extra dans les années 1970 et trouvera son écrin dans une boite rouge aux bayadères rouges et or.

En 2017, pour célébrer les 80 ans de cette recette emblématique, Compagnie Coloniale a revisité sa boite en s’inspirant de son design d’origine.

5.jpg

1950

Élargissement de la gamme & innovation

Jusqu’à la Première Guerre Mondiale, Compagnie Coloniale importait exclusivement du thé de Chine. Cependant, dans les années 1950, les plantations de Chine ne suffisent plus à satisfaire la demande mondiale en plein essor. La Maison établit alors progressivement des liens directs avec les planteurs de l’Inde et du Ceylan, ce qui lui permet d’agrandir sa gamme et d’importer du thé directement de ces deux pays.

En parallèle, Compagnie Coloniale recherche le meilleur conditionnement pour ses produits d’une qualité exceptionnelle. Alors que les négociants de thé ont l’habitude d’ouvrir les caisses et d’en extraire le thé au fur et à mesure des besoins de la vente, exposant les feuilles de thé à une dégradation de leur qualité gustative, la marque conditionne, dès l’ouverture des caisses, le thé dans des boites en fer blanc de 75, 150 et 300 grammes. Ces boites métal, ornées de bayadères et revêtues de la signature et du logo en ancre marine de Compagnie Coloniale, deviennent associées à l’identité de la Maison.

De 1950 à aujourd’hui

L’évolution de notre Maison à travers nos boites

Dans les années 1960, Compagnie Coloniale innove encore avec un opercule métallique qui rend les coffrets de 150 grammes parfaitement hermétiques. Elle met également au point les « sachets mousseline » qui permettent d’allier la praticité du sachet à la qualité d’infusion d’un vrai thé en feuilles. Aujourd’hui, ces sachets sont devenus les sachets Berlingo®, qui laissent aux feuilles de thé toute la place nécessaire pour exprimer leurs arômes.

La Maison a cherché à rester fidèle au design originel de ses boites, autour des bayadères et de l’ancre marine, tout en renouvelant son image de marque.

Au fil des siècles, de nombreux publicitaires de talent ont croqué la marque dans leurs travaux, se faisant ainsi les témoins de près de deux siècles d’histoire. Ces affiches sont autant de preuve de l’ancrage de Compagnie Coloniale dans l’air du temps et font aujourd’hui la fierté de la Maison.

6.jpg

De 1950 à aujourd’hui

L’évolution de notre Maison à travers nos boites

Dans les années 1960, Compagnie Coloniale innove encore avec un opercule métallique qui rend les coffrets de 150 grammes parfaitement hermétiques. Elle met également au point les « sachets mousseline » qui permettent d’allier la praticité du sachet à la qualité d’infusion d’un vrai thé en feuilles. Aujourd’hui, ces sachets sont devenus les sachets Berlingo®, qui laissent aux feuilles de thé toute la place nécessaire pour exprimer leurs arômes.

La Maison a cherché à rester fidèle au design originel de ses boites, autour des bayadères et de l’ancre marine, tout en renouvelant son image de marque.

Au fil des siècles, de nombreux publicitaires de talent ont croqué la marque dans leurs travaux, se faisant ainsi les témoins de près de deux siècles d’histoire. Ces affiches sont autant de preuve de l’ancrage de Compagnie Coloniale dans l’air du temps et font aujourd’hui la fierté de la Maison.

7.jpg

1985

Création du Thé de Noël®,
recette mythique de la Maison

La recette, inspirée du Pudding anglais aux amandes et aux cerises, est devenue un incontournable des amateurs de thé. Aujourd’hui encore, elle demeure inchangée.

1995

Compagnie Coloniale installe ses ateliers à Dissay

Aujourd’hui encore, la Maison s’attache à l’excellence de ses produits: elle assure elle-même, dans ses ateliers en France, le processus de fabrication, depuis la sélection jusqu’à la commercialisation.
La Maison est aujourd’hui reconnue pour la qualité de ses assemblages et en particulier la brillance caractéristique de certains de ses thés noirs parfumés selon un savoir-faire unique d’aromatisation à la vapeur.

8.jpg

1995

Compagnie Coloniale installe ses ateliers à Dissay

Aujourd’hui encore, la Maison s’attache à l’excellence de ses produits: elle assure elle-même, dans ses ateliers en France, le processus de fabrication, depuis la sélection jusqu’à la commercialisation.
La Maison est aujourd’hui reconnue pour la qualité de ses assemblages et en particulier la brillance caractéristique de certains de ses thés noirs parfumés selon un savoir-faire unique d’aromatisation à la vapeur.

170
9.png

2018

Compagnie Coloniale fête
ses 170 ans

Depuis sa création, Compagnie Coloniale a toujours cherché à sélectionner les thés les plus rares aux arômes les plus délicats, à créer des recettes originales et à innover dans le design de ses boites de thé.

collegeculinaire.jpg

Compagnie Coloniale a été reconnue en 2018 en tant que Producteur-Artisan de qualité par le Collège Culinaire de France, qui rend ainsi hommage à cette tradition d’excellence qui fonde l’identité de la marque.

C’est afin de célébrer ces 170 d’histoire et de passion que Compagnie Coloniale a mis au point cette année une recette originale :
170, un mélange de thés verts et blancs aux arômes de fruits rouges et aux notes d’amandes et de miel, évoquant ainsi la gourmandise et les saveurs d’un gâteau d’anniversaire.
La boite métal créée spécialement pour l’occasion reprend le bayadère et l’ancre marine qui ont fait la renommée et l’identité de Compagnie Coloniale.

Aujourd’hui plus que jamais, la marque reste fidèle à son slogan :

mantra.jpg